Blocages créatifs, adieu !

 

 

Un projet, une idée, peut nous inviter à la création. L’Artiste, amateur ou non, fait face à ces problèmes : la panne d’inspiration et la résistance à créer. Entrepreneurs, graphistes, peintres, comédiens, sculpteurs, musiciens, écrivains, blogueurs..., tout type de créateur est concerné. 

 

 

  • Le plus dur n’est pas de créer, mais de s’y mettre.

Convoquer l’inspiration à sa table plutôt que d’attendre qu’elle vienne à soi est une bonne méthode. Même sans idées ou sans l’humeur adéquate, s’asseoir à sa table avec son stylo (ou autre outil) à heure fixe peut débloquer la situation. Quitte à écrire ou commencer à dessiner n’importe quoi, la machine se lancera à un moment. 
 

  • On croit souvent que l’acte créatif ne dépend que de soi et de ses capacités, ce qui en met lourd sur les épaules.

Le savoir technique, et les prédispositions sont des ressources pour la création. Mais ce ne sont pas toujours des prérequis et surtourt : Lâcher prise est fondamental. Il y a une part de mystère dans l’inspiration. Les idées jaillissent d’on ne sait où. Il s’agit d’avoir confiance en cette source d’idées impalpable qui vient à soi d’une manière inconnue.

 

  • La peur du regard sur l’œuvre et de l’échec peut bloquer le processus créatif. 

Il est important de ne pas créer pour plaire, ni de se censurer. Mieux vaut faire un premier jet authentique sans se soucier des contraintes et dans un deuxième temps s’adapter. Si ces peurs sont très violentes, c’est peut-être le moment de faire un retour sur soi avec un travail de développement personnel en autonomie ou accompagné (grâce à un coach, un thérapeute ou un expert du domaine créatif concerné).
 

  • Ne pas savoir pourquoi on veut créer peut altérer la motivation. 

Si c’est pour se prouver quelque chose et non pas par un vrai désir, patauger est inévitable. Car l’enthousiasme est important. 
Déterminer pour qui et pourquoi on le fait pour œuvrer en ce sens est un plus. Que ce soit pour son propre bien ou celui d’autrui. 

 

  • Si l’enjeu de la création est important (idées innovantes, qui tiennent à cœur…) les résistances intérieures seront probablement d’autant plus violentes.

Les résistances à créer peuvent être un indicateur de l’importance de cette création. Dans ce cas, c’est normal de freiner, c’est bon signe. Il est donc peut-être judicieux de considérer d'avantage l’importance de passer à l'action.

 

  • Il n’y a pas des gens artistes et d’autres non. 

Certes, il y a des prédispositions, des facilités et parfois un savoir technique riche. Mais la création est un savoir d’Être humain. Pour la plupart, nous avons la chance de posséder des membres mobiles et la possibilité d’être inspiré. Alors désacraliser l’artiste aide. Ce sont des gens semblables à soi-même, qui aiment simplement un domaine artistique (avec plus ou moins de savoir ou de prédispositions) mais surtout qui s’y mettent et rentrent dans un processus créatif. 

  • Date range Il y a environ 2 ans (mis à jour il y a environ 2 ans)

Commentaires